Préparatifs jusqu’au départ

J’ai annoncé notre départ à Charlotte le 21 mai 2009. Aux vues de mon comportement, elle commençait à croire que je ne partirais pas avec elle. Maintenant nous avons plein de choses à faire pour organiser notre départ !

1. LE PASSEPORTpasseport-visa1

Nous nous y sommes pris un peu en avance pour demander notre passeport, car depuis fin juin un nouveau type de passeport a été mis en place : le passeport biométrique. Pour éviter tout retard, et pouvoir avancer dans notre organisation nous en avons fait la demande fin mai-début juin.

Documents à fournir :

– Timbre fiscal (88€ pour les majeurs avec photo /89€ pour les majeurs sans photo)

– 2 photos d’identité en couleur répondant à la norme (visage dégagé, de face, tête nue, récente, non scannée, sur fond neutre clair, sans lunette ou avec verres clairs)

– Copie intégrale de votre acte de naissance avec filiation complète (à défaut copie de l’acte de mariage) : à demander à la mairie du lieu de naissance ou de mariage

– Justificatif de domicile daté de moins de 3 mois (original + photocopie) à votre nom et prénom

Attention il faut s’y prendre à l’avance, car ça peut prendre beaucoup de temps ! Pour nous maintenant c’est bon nous avons obtenu notre passeport après un mois d’attente et nous sommes maintenant autorisés à passer la frontière européenne ! (validité de 10 ans)

2. LE VISA WORKING HOLIDAY (WHV)drapeau-australien-reduit

Le WHV est réservé aux personnes âgées entre 18 et 30 ans, et permet de passer jusqu’à un an (voire deux, sous conditions), dans un pays étranger. Avec ce visa, on peut associer tourisme et travail rémunéré, de manière à financer une partie du voyage. Le visa tourisme étant limité à une durée de 3 mois, le WHV est particulièrement intéressant pour tous ceux qui souhaitent voyager, avoir une expérience professionnelle à l’étranger, et améliorer son anglais !

Le WHV est développé dans plusieurs pays, et est désormais accessible aux personnes munies d’un passeport dans ces pays : Royaume-Uni, Pays Bas, Canada, Malte, Irlande, Japon, Corée du Sud, Hong Kong, Taiwan, Suède, Finlande, Norvège, Belgique, Allemagne, Italie, Danemark, Chypre, Estonie, et la France.

Conditions à remplir :

– Etre âgé de 18 à 30 ans

– Etre titulaire d’un passeport en cours de validité

– Etre célibataire, ou marié, mais sans enfant

– Ne pas avoir bénéficié auparavant du WHV (il n’est valable qu’une fois dans une vie)

– Répondre aux critères de santé en vigueur dans le pays de destination

– Etre hors du pays de destination lors de la demande du WHV

– Pour l’Australie : remplir une déclaration pour affirmer que vous voyagerez dans le cadre de vos vacances, vous ne suivrez pas d’études de plus de 4 mois et vous quitterez l’Australie avant la durée maximale autorisée (1 an).

Pour s’assurer de votre retour en France, il peut également vous être demandé un justificatif de billet retour ou la preuve que vos ressources soient suffisantes (vous devrez justifier au minimum de 3.000 euros sur un compte en banque).

Le coût moyen du WHV est de 180$ AUD, soit 114€. Concernant le nôtre, nous avons du le payer environ 140 €.

Comment en faire la demande ?

La demande se fait en ligne et vous pouvez obtenir votre visa en quelques minutes.

Page officielle sur le WHV (en anglais)

Première demande de Visa.

Suivre l’avancement du visa (cliquer sur Working Holiday Visa tout en bas de la page).

Prolonger son WHV c’est possible !

Et oui, depuis novembre 2005 il est possible de demander une prolongation de visa, mais sous certaines conditions. Il faut justifier avoir fait au moins trois mois de récoltes saisonnières dans certaines régions d’Australie. Ne sont pas prises en compte les villes suivantes : Sydney, Brisbane, Perth, Melbourne, Newcastle, The NSW Central Coast, The Gold Coast, Wollongong.

3. RESERVER LES BILLETS D’AVION038

Pour notre part nous avons décidé de prendre un aller simple puisque nous ne savons pas quand nous rentrons. Cependant vous pouvez très bien réserver un aller/retour, et vous disposez d’un an pour changer les dates de vos vols.

Les prix des billets alternent de jour en jour. Nous, nous avons décidé de prendre la compagnie Singapor Airlines, et de tester le nouvel Airbus A-380. Les prix restent raisonnables puisque l’aller nous a coûté environ 530€.

Nous avons eu le choix des places et des repas, et nous espérons que le vol sera agréable étant donné que plus de 20h d’avion nous attendent ! Il va falloir s’armer de patience. Espérons qu’ils aient prévu de bons films ! :p

Nous allons faire une escale à Singapour et nous avons décidé de passer la journée là bas, histoire d’en profiter. Donc nous atterrissons vers 6h le matin (heure locale) et repartons à 1h le soir. Puis nous reprendrons l’avion en direction de Perth !

Un long voyage nous attend, mais il faut bien ça pour aller à l’autre bout du monde ! :)

4. LE PERMIS DE CONDUIRE INTERNATIONALdocuments_officiel

Pour conduire en Australie, le permis de conduire Français ne suffit pas, il faut en plus s’équiper d’un permis international.

Pour l’obtenir c’est simple et rapide, il suffit d’en faire la demande à la préfecture.

Valable 3 ans, il est délivré immédiatement. Vous devez apporter les documents suivants :

  • 2 photos d’identités récentes,
  • votre permis de conduire,
  • une pièce d’identité,
  • un justificatif de domicile.

En Australie, c’est comme en Angleterre, on roule à gauche ! Ca va être marrant :) ou pas …

5. LE WWOOFING

Nous avons décidé de commencer notre voyage en logeant directement chez l’habitant. En Australie l’échange se fait beaucoup entre les familles et les voyageurs. C’est ce qu’on appelle le WWOOFING : World Wide Opportunities on Organic Farms (pour ceux qui se demanderaient ce que ça signifie :p )

En quoi cela consiste? Le principe est simple : un peu d’aide contre le gîte et le couvert. En effet, beaucoup d’Australiens recherchent de l’aide chez eux, notamment dans les fermes. Ils acceptent donc de loger et nourrir de jeunes voyageurs, en échange de quelques heures de travail. Après il suffit de négocier avec la famille, parfois on peut parvenir à obtenir plus : un vélo, un véhicule, une connexion à Internet… Les voyageurs peuvent être logés dans une chambre de la maison, dans une cabane, dans un bungalow… Tout dépend vraiment de la famille d’accueil ! poule.brahma.bleu.perdrix

Le WOOFING permet de partager une vie de famille, et de plonger pleinement dans une autre culture. C’est l’occasion également d’apprendre des travaux que l’on n’a pas forcément l’habitude de faire chez soi : s’occuper des animaux, récolter, jardiner, bricoler.

C’est une expérience vraiment enrichissante, et qui permet également bien entendu de faire des progrès linguistiques !

Nous avons donc décidé de recourir au WWOOFING dès notre arrivée, histoire de plonger directement dans le bain. Nous avons recherché une famille sur le site : http://www.helpx.net/, sur lequel de nombreuses familles laissent des annonces. Pour les contacter ce n’est évidemment pas gratuit, mais ce n’est pas excessif (20 euros environ).

Nous allons donc à Kojonup, dans une petite ferme qui possède un grand nombre de poules. Notre travail principal consistera à ramasser des œufs, les nettoyer et les empaqueter. Nous travaillerons le matin de 8h à 12h normalement, et aurons le reste de la journée libre.

En échange la famille nous apporte le gîte et le couvert. Une solution pour nous d’apprendre plus vite, d’en connaître plus sur les Australiens, mais aussi de faire des économies ! (pas d’hôtel ou d’auberge à payer)

Plus d’informations sur le Wwoofing à l’adresse suivante : http://www.wwoof.fr/ (possibilité également d’acheter un guide avec les annonces des familles, plus pratique lorsqu’on n’a pas accès à Internet! )

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.
7 Responses
  1. malou dit :

    Et bien bravo pour toutes ces explications…je m’étais déja renseignée en ce qui concerne le WHV mais vous avez très bien résumé..

    Pour le reste…chapeau…j’applaudis votre organisation impeccable..et je me rends compte que c’est pas donné tout ça :s

    enfin bref…j’ai hate d’avoir de vos nouvelles!
    plein de bisous!!

  2. clochette dit :

    salut
    petite question c quoi l’assurance de votre van et ou l’avez vous pris??
    en tout cas ca donne envie d’y etre pour ma part ca approche!!!
    au niveau du confort dans un van il y aquoi?? cuisine sanitaire douche?? ou jamais dans ce cas la comment faites vous??
    merci
    bon road trip

    • Tony dit :

      Salut Clochette,

      Alors pour l’assurance auto c’est pas difficile. Dans chaque état il y a une assurance « d’état ». Ainsi, en fonction que ton van soit immatriculé dans le W.A. par exemple (comme nous) tu as l’assurance R.A.C. .
      Conseil : Achète un véhicule immatriculé dans le W.A. car c’est le seul état dans lequel tu peux renouveler la rego (la vignette) par internet. Dans les autres états tu dois te déplacer dans l’état où le van est immatriculé pour le réenregistrer.

      Pour notre van c’est très simple (comme beaucoup de van) nous avons :
      – un lit qui se converti en banquette avec table qui se met au milieu des sièges
      – un gaz cooker
      – des placards pour les vêtements et la nourritures
      – un évier avec réservoir d’eau

      Pour les toilettes c’est simple on va dans les toilettes publics ou de centres commerciaux.
      Pour les douches, c’est soit lorsque l’on va dans un caravan park ou les douches publics (plages notamment)

      A bientot peut être sur la route

  3. clochette dit :

    merci beaucoup pour ces infos
    nous prenons la route en septembre
    peut etre que l’on se croisera!!!

    profitez bien!!!

    • sushi dit :

      Bonjour !!

      Clochette, tu es surement en pleins préparatifs, ou alors même peut etre dans l’avion??
      Si tu fais un blog pour qu’on puisse suivre tes aventures, pourras-tu poster le lien ici? Si l’heureux propriétaire de celui-ci est OK bien sûr 😉

  4. Bravo pour cet article très complet sur la préparation d’un voyage en Australie. Je travaille pour le site http://www.Voyage-langue.com, proposant des séjours linguistiques vers beaucoup de destinations et notamment en Australie.
    La plupart de nos étudiants sont à la recherche de blog comme celui-ci afin de se renseigner un maximum !
    Bonne continuation.

  5. fanny dit :

    Bonjour !

    nous sommes en plein préparatif de notre voyage, permis international et passeport c’est ok, visa je pense oui, si vous me confirmez que celui-ci est totalement dématérialisé, et qu’il n’est qu’un mail que l’on reçoit indiquant le numéro de visa et le que l’on dispose d’un an pour entrer sur le territoire australien ?

    Pour le woofing, vous n’étiez pas trop fatigué, ce n’étais pas trop éloigné des choses « à voir » ? et est ce que vous pouvez ou auriez pu le cumuler avec un « vrai » travail ?

    désolé de poser tute ces questions mais c’est un peu panique à bord ici… on est en plein achat des billet d’avion, et le choix de la compagnie et de l’agence n’est pas évident.

Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>